Jordan a lu L’ordinatueur

de Christian Grenier

 

Genres : policier, fantastique.

Thème : informatique.

 

    Mon résumé

    C’est l’histoire de Laure-Gisèle, connue sous le surnom de Logicielle. C’est une détective. Elle a un collègue de travail, Germain, qui sait beaucoup plus de choses sur les ordinateurs qu’elle. Lorsque Logicielle enquête sur six meurtres, commis selon elle par un ordinateur Omnia 3, elle découvre que les victimes prenaient toutes des cachets pour calmer leurs maux de tête…

    Ma critique
Je trouve que l’histoire est trop compliquée à comprendre pour des élèves de 5ème. J’ai aimé l’amitié entre Majid et son professeur de français.

    Mon classement

Golem : **

L’ordinatueur : **

Jordan Claquin

Husna a lu Lettres secrètes

de Marie-Hélène Delval

 

Genre : correspondance, journal.

Thèmes : amour, adolescence.

 

    Mon résumé

    Mathilde tient un journal. Elle est amoureuse du frère aîné de sa meilleure amie qui est plus âgé qu’elle. Chaque fois que Mathilde écrit « Cher Nicolas », ces deux mots la font vivre, la font sourire et pleurer. Tous les jours, elle lui écrit mais ne lui envoie pas ses lettres. Elle lui écrit pendant quelques mois des lettres imaginaires, passionnées. Le 8 Juin, Mathilde part en randonnée avec Nicolas et ses copains. Elle est très contente car Magali, la fiancée de Nicolas, n’est pas là. Mais en rentrant chez eux par le train, Nicolas bouscule Mathilde pour aller retrouver Magali… Mathilde est devenue triste. Réussira-t-elle à oublier son première amour, Nicolas ?

 

    Ma critique

    Je n’ai pas aimé le livre car il était ennuyeux, il n’y avait aucune action, aucune aventure. Mathilde ne faisait que raconter sa vie.

 

    Mon classement

Le secret du renard : ***

Lettres secrètes : **
La fille du dictateur : *

Husna Karaca

Golem. 1- Magic Berber

de Elvire, Lorris et Marie-Aude Murail

 

Genre : roman fantastique.

Thèmes : école, informatique, jeux.

 

    Mon résumé

    Majid est un jeune garçon qui n’est pas très bon élève. Il est le dernier enfant d’une famille nombreuse. Un jour, il gagne un ordinateur qui lui permettra de progresser en cours. Avec son professeur de français, Jean-Hugues, ils se mettent à jouer sur leurs ordinateurs mais, à chaque fois, un jeu s’installe tout seul et s’impose à eux : Golem. Les habitants des Colibris, la cité de Majid, font circuler des rumeurs : un monstre hanterait les caves. Un jour, Samir et Sébastien, des camarades de classe de Majid, descendent jusqu’à la cave 401 pour récupérer du matériel. Là, ils découvrent un monstre électrique aplati contre le mur ! Ce monstre, qui hante les caves, provoque des pannes électriques à répétition et des phénomènes paranormaux comme des lumières dans les couloirs. C’est en fait le monstre du jeu qui provoque tous ces problèmes dans l’immeuble : il sort du jeu et attire des ennuis aux habitants du quartier qui se demandent ce qui se passe. Même le chien du gardien ne veut plus sortir de chez lui car il a peur…

 

    Ma critique
J’ai bien aimé l’histoire et le jeu Golem, qui passionne les personnages. Je n’ai pas aimé les passages qui parlent des cours de français de Jean-Hugues car ils sont un peu ennuyeux.

 

    Mon classement

L’ordinatueur : ****

La rivière à l’envers : 1- Tomek : ***

Virus L.I.V.3 : **

Fanny a lu Le secret du feu

de Henning Mankel

 

Genre : histoire vécue.

Thèmes : guerre, pauvreté, handicap.


    Mon résumé

    C’est l’histoire de Sofia et de sa famille. Ils vivent dans un petit village du Mozambique, en Afrique. Un jour, les « Bandits » mettent le feu à leurs cases et tuent de nombreux villageois : ils doivent fuir immédiatement. Après un voyage difficile, ils se trouvent un nouveau village : Sofia et sa soeur Maria peuvent enfin retourner à l’école. Un beau matin, les deux adolescentes partent aux champs. A un moment, Sofia saute sur une mine. Sur le coup, sa soeur Maria décède. Sofia doit, elle, se battre contre la mort. Elle survit mais perd malheureusement l’usage de ses deux jambes. Mestre Emilio, un prothésiste, lui fabrique des membres artificiels. Grâce à de la rééducation, ses progrès sont époustouflants. Après être restée deux mois à l’hôpital, Sofia peut enfin rentrer chez elle. A son retour, sa mère Lydia lui réserve une « surprise » : elle vit avec un homme, Isaias, qui est très violent et souvent ivre. Révoltée, la jeune fille se réfugie chez le docteur Raul, celui qui l’a soignée. Il l’héberge pendant deux nuits, puis l’emmène chez une amie couturière, Fatima. Là, Sofia ne s’ennuie pas une seconde, elle est trop occupée à coudre. Un matin, Totio, le couturier de son village, vient frapper à sa porte. Il a remarqué Sofia, qui a un talent exceptionnel. Âgé, Totio lui propose de reprendre sa case et sa machine à coudre car il est sur le point de perdre la vue. Sofia refuse tout d’abord. Elle ne veut surtout pas aller dans le même village que sa mère et son beau-père. Mais lorsque la jeune fille apprend qu’Isaias est en prison, elle accepte la proposition sans hésiter. Elle a des clients et se réconcilie avec sa mère.

    Ma critique
Ce que j’ai aimé, c’est la détermination et le courage de Sofia. J’ai beaucoup apprécié ce livre mais il y avait trop de passages tristes.

Fanny Le Cam

Christophe a lu Cool !

de Michael Mopurgo

 

Genre : histoire vécue.

Thèmes : amitié, animaux.

 

    Mon résumé

Un matin où Robbie, un jeune garçon de 10 ans, va promener son chien Lucky, il se fait percuter par une voiture. Robbie tombe dans le coma : il sent et entend tout mais croit que Lucky est mort. Ses parents sont séparés. Un jour, son joueur de foot préféré, Zola, vient lui rendre visite à l’hôpital mais, malheureusement, Robbie ne peut ouvrir les yeux. Quelques jours plus tard, il reçoit une cassette de ses copains d’école qui sont très tristes. Au bout de six semaines dans le coma, ses parents se réconcilient et son père amène en cachette Lucky à l’hôpital. Robbie sent tout de suite que c’est lui et se réveille !

 

    Ma critique

    Je n’ai pas aimé ce livre car il n’y a pas beaucoup d’action, il y a trop de retours en arrière et cette histoire se passe trop souvent à l’ hôpital. La syntaxe est facile et le vocabulaire est très simple à comprendre.

 

    Mon classement

Cool ! : **

La photo qui tue : *

Christophe Le Jeune

L’ordinatueur

de Christian Grenier

Genre : policier.

Thèmes : énigme et mystère, mort, informatique.


    Mon résumé

    Logicielle est inspecteur de police. Elle doit résoudre une affaire : des hommes meurent devant des ordinateurs qui sont tous des OMNIA3. Cinq hommes sont déjà morts et le mystère est complet. Quelques jours passent et Logicielle trouve enfin le programme qui a causé la mort de ces personnes : LTPG (La Tour Prend Garde). Logicielle reçoit alors un OMNIA3 pour son enquête. LTPG est en fait une reconstitution du château de Grimoire, situé près de Bergerac. Logicielle et Germain, son collègue de travail, progressent et découvrent que, quelques années plus tôt, le château de Grimoire a été pillé. Le programme LTPG avait été créé pour tuer les pilleurs du château mais son créateur est mort avant que le programme ne se mette en marche…

    Ma critique

    J’ai aimé tout particulièrement l’enquête car j’étais vraiment plongé dans l’énigme et la progression de l’histoire me fascinait et me passionnait.

Journal d’une princesse

de Meg Cabot

Genre : journal intime.

Thèmes : amitié, amour.

    Mon résumé

    Mia a quatorze ans. Elle est une collégienne comme les autres et est amoureuse d’un garçon. Elle n’aime pas les maths et tient un journal où elle raconte toutes ses aventures. Mais son père lui annonce un jour qu’il est prince et qu’elle est la princesse héritière de Genovia, une petite principauté ! Ça ne lui plaît pas tellement, à Mia, toute cette histoire de princesse, car elle aime bien sa vie actuelle. Elle ne veut pas aller vivre à Genovia avec sa grand-mère. Mais elle ne devra y aller que lorsque son père sera décédé. Pour l’instant, elle prend des « leçons de princesse » en attendant de pouvoir le devenir pour de vrai.

    Ma critique

    J’ai aimé ce livre pour l’histoire d’amitié de Mia et de Lilly, pour leur petite dispute et l’histoire d’amour entre Josh et Mia.

    Mon classement

Journal d’une princesse : ****

Ecoute mes lèvres : ***

Lettres secrètes : **

L’Epouvantail et son valet

de Philip Pullman

Genre : fantastique.

Thèmes : amitié, métamorphose, famille, humour.

    Mon résumé

    Un jour, M. Pandolfo décide de confectionner un épouvantail pour son champ infesté de corbeaux. L’épouvantail, une fois construit, est volé par un voisin qui ne voulait pas en fabriquer un lui même. Un jour d’orage, l’épouvantail est touché par la foudre et se met à vivre ! Il essaie de partir mais il ne peut pas car il n’a qu’une jambe. Un petit garçon appelé Jack s’aventure près du champ, cherchant un abri pour la nuit car il pleut à torrent. Le jeune garçon est appelé par l’épouvantail qui lui demande de lui trouver un autre morceau de bois pour qu’il puisse se mettre à bouger. Jack ne tarde pas à en trouver un, l’épouvantail heureux remercie son sauveur et ils partent visiter le monde. Ils sont attaqués par des brigands et ils rencontrent une vieille dame qui leur indique la route pour retrouver la tour des brigands, où est entreposée toute la nourriture volée aux villages alentour mais aussi leur richesse. Ils font peur aux brigands et continuent leurs aventures…

    Ma critique

    J’ai aimé ce livre car un épouvantail qui marche, qui parle… ce n’est pas fréquent et car c’est une histoire d’amitié.

Adrien a lu Le gardien des Créatures

de Franny Billingsley

 

Genre : science-fiction.

Thèmes : animaux, île, mer, pouvoirs.

 

    Mon résumé

    Corin est gardien des Créatures, sorte de spectres qui ont des pouvoirs : elles peuvent attaquer le bétail et faire pourrir les récoltes. En les calmant et les nourrissant, le gardien des Créatures les empêche de faire du mal. Corin est en fait une jeune fille, Corinna, qui se fait passer pour un garçon. Un jour, quelqu’un vient la chercher pour l’amener dans un manoir, sur une île, afin de s’occuper de Créatures très violentes. Là, elle commence à se poser des questions sur une certaine Lady Rona qui est enterrée dans le cimetière. Elle sauve Finan, le fils de Lady Alicia à qui appartient le manoir, alors qu’il allait se noyer. Mais les choses évoluent mal : Sir Edward, le petit ami de Lady Alicia, dévoile à Corinna ses secrets et pense la tuer en la jetant dans un puits où il fait des offrandes aux Créatures. Corinna réussit à s’en sortir et révèle ce que lui a raconté Sir Edward, qui se fait juger. Corrina comprend qu’elle est en réalité une Créature phoque et que sa mère est l’énigmatique Lady Rona. Elle veut retourner vivre dans la mer, là d’où elle vient, mais elle a peur d’y rester et de tout oublier des humains…

    Ma critique

    J’ai aimé le côté mystérieux du livre et le genre, la science-fiction. J’aime les secrets qui entourent les Créatures et l’histoire, qui n’est pas banale comme la vie de tous les jours (pouvoirs, spectres). Je n’ai pas aimé le chien qui meurt à la fin, dévoré par les Créatures, car je n’aime pas les animaux qui meurent. Je trouve cela injuste pour des bêtes qui ne cherchent pas d’ennuis et qui ne savent pas ce qui les attend.

    Mon classement
Golem : $$$$$
Le fils du ciel : $$$$
Le gardien des Créatures : $$$
Le forban magnifique : $$$
Cool ! : $

Adrien Sigogne

Marie a lu Les Bas-Rouge voient rouge

de Kate Saunders

Genre : conte.

Thèmes : sorcellerie, amitié.

 

    Mon résumé

    Grande-Greluche et P’tit Boudin sont renvoyées du monde des sorcières pour avoir osé insulter leur reine Madame Cadabra. Elles sont alors envoyées chez les humains et sont dépouillées de leurs bas rouges (ce sont leurs collants qui indiquent en quelle année elles sont). Après une longue nuit de vol sur leurs balais, elles arrivent enfin chez les humains et trouvent refuge dans un beffroi où vit un vicaire, Tobby. Ils deviennent amis et Tobby leur demande de rester discrètes pour que les habitants du village n’aient pas de soupçons. Dans ce petit village vit l’horrible Mme Sac à Crasse qui se croit parfaite. Personne n’a le droit de lui faire une remarque, sinon elle devient un vrai démon. Evidemment, au début, ce n’est pas facile de rester dans le beffroi sans faire de bêtises. Les deux sorcières en font la nuit, quand tout le monde dort (s’amuser à cracher sur le linge des habitants du village par exemple). Mais quand la vieille Sac à Crasse empoisonne leur meilleur ami, la joie n’est plus du tout au rendez-vous. Elles décident alors d’aider Tobby en retournant chez les sorcières pour voler une formule magique à leur reine. Y parviendront-elles ?

 

    Ma critique

    J’ai aimé les aventures et l’humour qu’il y avait. Par contre, j’aurais préféré qu’il y ait plus de lieux.

 

    Mon classement

Les Bas-Rouges voient rouge : ***
La ballade de Cornebique : **

Cool ! : *

Marie Marsylle